L'approche de Genre s'appuie sur le constat suivant: "Quand les politiques sociales ne tiennent pas compte du Genre, elles produisent des discriminations."

L’analyse ou l’approche intégrée de genre, ne se réduit donc pas à opposer hommes et femmes, mais plutôt à mettre en exergue la construction sociale de la différence des sexes alors que le sexe ne renvoie qu’à l’aspect anatomique et biologique de ces différences.
Cette analyse permet de comprendre que les attributs psychologiques, les activités, les rôles et statut sociaux culturellement assignés différemment aux hommes et aux femmes résultent d'un système de croyance producteur d’inégalités entre les hommes et les femmes, de discrimination.

L’étude par le genre impose donc de ne plus appréhender, les femmes et les hommes comme des sujets « neutres » d’un point de vue sexué mais comme la résultante d'un système social dont on sait qu'il n'est pas immuable, peut varier dans le temps et dans l'espace et qu'hommes et femmes, par la déconstruction peuvent être actrices et acteurs de son changement.